Aperçu économique

La situation économique cubaine actuelle est catastrophique.

Avec la fin progressive de l’aide du Venezuela et la poursuite de l’embargo américain, le système économique de l’île est à bout de souffle. Du fait du développement du tourisme, une petite partie de la population est arrivée à former une sorte de classe moyenne. Mais dans leur ensemble, les cubains restent extrêmement pauvres (le salaire mensuel moyen est de 20 €). Ceux qui ne sont pas dans des zones touristiques, ceux qui n’ont pas de famille à l’étranger, ceux qui sont à la retraite, vivent dans des situations de grande précarité. Et l’Église est la seule institution non gouvernementale qui soit présente de manière permanente auprès des cubains pour apporter une réponse à cette précarité.

Placetas n’est pas dans une zone touristique. Il y a de nombreuses personnes qui vivent dans une grande pauvreté.

IMG_0857
Le quartier des Bloques est un des plus pauvres de Placetas

Début Septembre 2017, le cyclone IRMA, passé au plus près de la province, est venu augmenter encore la détresse de certaines familles : les plus pauvres étant les plus mal logés, ce sont leur maison, leur toit, leurs biens qui ont été balayés par la force du vent et des pluies.

Contrairement aux idées reçues qui peuvent circuler en Europe, le système de santé cubain est lui aussi dans un état dramatique. Autrefois fer de lance de la propagande cubaine, lorsque l’URSS subventionnait l’économie de l’île, le système de santé cubain n’est plus que l’ombre de lui-même. Personnel sous-formé, matériel obsolète, bâtiments en ruines, manque de médicaments : le Minsap (Ministère de la Santé) ne peut plus assurer sa mission auprès de la population. Ce sont encore les plus riches qui obtiennent ce qu’ils veulent en payant les médecins, et en pouvant acheter les médicaments vendus au marché noir.

IMG_2376
La Pharmacie de la paroisse est de loin la plus remplie de la ville

Là aussi, l’Église à un rôle essentiel à jouer. Grâce à des donateurs (en particulier français), nous arrivons à faire rentrer à Cuba des médicaments et du matériel médical. Les habitants de Placetas savent qu’ils pourront peut-être trouver gratuitement à l’Eglise le médicament dont ils ont besoin et qu’ils ne trouveront jamais à la pharmacie.

Les médecins reconnaissent eux-mêmes que la pharmacie de la paroisse  répond parfois mieux aux besoins que celle de l’hôpital.

Je souhaite faire parvenir du matériel

Je soutiens financièrement la mission

Accueil